Economie Info, Actualité de l'économie

L'actualité de l'économie

Communiqué de presse Economie Info, Actualité de l'économie
RSS Economie Info, Actualité de l'économie

Emprunter en 2018 sans apport : est-ce possible ?

Les taux des crédits immobiliers ont entamé une remontée douce mais suffisante pour alerter les emprunteurs sans apport à solliciter les banques afin d’obtenir un financement. Est-il encore possible d’obtenir son prêt immobilier sans avoir d’apport personnel ? Réponse.

Des taux historiques

Les dernières années auront été folles sur le marché du crédit immobilier avec des taux historiquement bas, cette effervescence a entrainé des vagues de productions de crédit en primo et en secundo accession assez impressionnantes, à cela s’ajoute les demandes de renégociation qui ont créé un sport national chez les emprunteurs, au point pour certains d’aller renégocier plusieurs fois leur prêt immobilier afin d’atteindre l’ultime objectif : avoir le taux le plus bas. Cependant, les conditions ont avant tout profité aux emprunteurs ayant un apport personnel ou ceux ayant déjà un crédit en cours avec un dossier solide, pour les ménages sans apport, le résultat ne se soldait pas toujours par un accord de financement.

Les « sans apport » laissés pour compte

Les emprunteurs sans apport personnels ont donc été laissés pour compte, ils n’ont pas pu aller au bout de leur démarche face à des agences bancaires saturées en demandes de prêt immobilier et avec des dossiers bien plus reluisants. Les banques ont donc concentré leurs efforts sur les dossiers les plus intéressants, les plus rassurants par ailleurs et n’ont pas hésité en refuser des dossiers sans apport, ce qui a forcément entrainé de la frustration au sein de foyers méritant pourtant l’obtention de leur emprunt à l’habitat. Cette situation a pourtant changé car phénomène prévisible, les banques ont épuisé leurs stocks en produisant du crédit immobilier et en renégociant, les obligeants désormais à s’orienter vers les emprunteurs ayant la capacité d’emprunter.

L’année 2018 change la donne

Le coup de tonnerre s’est fait ressentir à travers tout l’Hexagone, 2018 s’est amorcé comme l’année de remontée des taux et forcément l’année charnière car elle risque de ralentir la belle croissance obtenue sur le marché du crédit immobilier, en production de prêt et en renégociation. Seulement, cette évolution a obligé les banques à revoir leurs conditions de prêts et à les élargir car il ne reste plus sur le marché que les emprunteurs sans apport et ils sont désormais la cible numéro 1 pour produire du prêt à l’habitat. Des ménages refusés en 2017 peuvent donc obtenir satisfaction cette année, il suffit pour cela de confier son projet à un véritable spécialiste du crédit immobilier sans apport. Par ailleurs, il est recommandé pour ne pas dire conseillé de réaliser un comparatif des offres de prêts car chaque établissement propose ses propres conditions et c’est avant tout le coût total du crédit qui permet de mesurer la qualité de deux offres de financement. A noter qu’un devis reste gratuit et sans engagement.

Communiqué de presse de Tristan |Proposé le 9 juillet 2018 |Commenter...