Economie Info, Actualité de l'économie

L'actualité de l'économie

Communiqué de presse Economie Info, Actualité de l'économie
RSS Economie Info, Actualité de l'économie

Est-il possible de faire baisser ses impôts ?

La France est championne d’Europe de la pression fiscale au grand dam de nos concitoyens. Régulièrement, elle se place dans le top 3 avec la Belgique et le Danemark. Dans ce contexte, tous les moyens sont bons pour tenter de faire baisser sa fiscalité. Voici quelques pistes à explorer.

Vie de famille : les bons filons

Pour faire baisser vos impôts, commencez déjà par faire un point sur votre situation familiale et matrimoniale. Il est maintenant admis que les célibataires paient le plus d’impôt. Un pacs ou un mariage permettra de revoir à la hausse le quotidien familial. D’autant que plus le nombre de personnes à charge est élevé, plus la réduction fiscale est intéressante.
Cependant, même si vous ne voulez pas avoir d’enfants, vous pouvez toujours aspirer à une baisse d’impôt si vous avez par exemple une personne handicapée à votre charge ou si vous êtes vous-même invalide au moins de 40%.

Dans le cas où vous vivez en concubinage, il est fiscalement intéressant de mettre vos enfants à la charge de la personne qui a le plus de revenus. Des infos et outils sur la fiscalité que vous retrouverez sur le web vous aideront à faire rapidement le calcul.

Un bon plan d’épargne retraite

Une très bonne idée est de souscrire un Plan d’Épargne Retraite Populaire qui offre des réductions fiscales particulièrement avantageuses. Il est possible de déduire annuellement 30 000 euros sur le revenu déclaré (ce plafond change chaque année). Pour vous donner une idée, imaginez que vous êtes à 45% de taux marginaux. Une économie d’impôt de 13 694 euros est possible rien que la première année. Après 10 ans, vous pouvez jouir d’une déduction de 350 000 euros d’impôt avec votre conjoint. Inutile de dire à quel point le PERP est intéressant. Seul bémol : au moment de la retraite, ce programme débouche sur une rente à vie.

La défiscalisation immobilière

Afin de redynamiser le marché de l’immobilier, l’État a lancé plusieurs dispositifs de défiscalisation ayant pour objectif d’inciter les investisseurs à se lancer. L’un des plus connus est certainement la loi Pinel. Ceux qui achètent un bien qui va ensuite être loué pourront profiter d’une baisse d’impôt de 12, 18 et 21% du prix du logement et valable sur 6, 9 et 12 ans. Cependant, beaucoup de conditions sont à respecter pour en jouir. En outre, il existe d’autres dispositifs immobiliers qui sont fiscalement intéressants comme le LMNP Censi-Bouvard ou le Malraux. Les investisseurs qui ne veulent pas tenter l’immobilier peuvent placer des fonds dans des startups ou PME et ainsi accéder à une réduction fiscale de 18% de leur investissement qui peut s’effectuer à travers des fonds de type FIP ou FCPI ou se faire directement. Vous pouvez faire des simulation gratuit ici.

Des travaux dans la maison

Vous envisagez d’améliorer les performances énergétiques de votre maison ? Vous pourrez alors profiter du crédit d’impôt pour la transition énergétique. En faisant les travaux destinés à la rénovation énergétique de votre logement, vous accédez à une déduction de 30% du coût des dépenses plafonnées à 8000 euros pour une personne et le double de ce montant s’il s’agit d’un couple.

Communiqué de presse de Tristan |Proposé le 10 septembre 2018 |Commenter...

Envie d'en lire plus ?

    None Found

Commenter